1° S - Retour Sommaire - Revoir la leçon 14

(Pensez à utiliser la commande "Précédente" du navigateur et la touche F11 du clavier)

 

EXERCICE 14-A : CONNAISSANCES DU COURS ( FORMES ET PRINCIPE DE CONSERVATION DE L'ENERGIE )

 

VRAI OU FAUX ?

Si les propositions suivantes sont exactes cliquer sur VRAI. Sinon cliquer sur FAUX.

1-. Un référentiel est un solide qui peut être déterminé par la donnée de quatre points non coplanaires.

VRAI

FAUX

2- Le référentiel terrestre est utilisé pour de nombreux exercices de la vie courante.

VRAI

FAUX

3- Le référentiel Géocentrique (solide formé par le centre de la Terre et trois étoiles ponctuelles, les 4 points n'étant pas dans un même plan) est utilisé pour étudier le mouvement des satellites terrestres.

VRAI

FAUX

4- Le référentiel Héliocentrique (solide formé par les centres du soleil et de trois autres étoiles, les 4 points n'étant pas coplanaires) est utilisé pour étudier les voyages interplanétaires (Terre ® Mars par exemple) ou pour étudier le mouvement des planètes autour du Soleil.

VRAI

FAUX

5- Dans un référentiel on ne peut tracer qu'un seul repère orthonormé .

VRAI

FAUX

6- L'étude du mouvement d'un mobile nécessite non seulement le choix d'un référentiel auquel on associe un repère mais encore le choix d'une horloge permettant de repérer le temps.

VRAI

FAUX

7- Si, dans le référentiel choisi, un point P parcourt une distance DL pendant une durée DT, alors la valeur absolue de la vitesse moyenne est :

½ Vmoyenne ½ = ½ DL / DT ½ (en m / s).

VRAI

FAUX

8- On évalue la valeur absolue de la vitesse instantanée d'un point P à la date t2 en calculant la vitesse moyenne de ce point entre deux dates t1 et t3, aussi proches que possibles, encadrant la date t2 :

½ V (t2) ½ = ½ P3P1 / (t3 - t1) ½ . (en m / s)

VRAI

FAUX

9- A la vitesse instantanée d'un point on associe un vecteur de la façon suivante :

- le point d'application de est le point P où se trouve le point étudié à cet instant.

- la direction de est celle de la tangente en P à la trajectoire suivie par le point étudié.

- le sens de est celui du mouvement.

- la longueur de représente, à une échelle donnée, la valeur absolue de la vitesse à cet instant.

VRAI

FAUX

10- Un solide est en mouvement de translation rectiligne ou curviligne lorsqu'un segment quelconque de ce solide reste parallèle à lui-même au cours du déplacement.

VRAI

FAUX

11- L'énergie cinétique d'un solide en mouvement de translation est :

Ec = m ´ V2

VRAI

FAUX

12- L'énergie potentielle d'un solide est définie par :

Epp = m g z

VRAI

FAUX

13- L'énergie potentielle d'un solide en interaction avec la Terre est définie par :

Epp = m g z

VRAI

FAUX

14- L'énergie potentielle d'un solide en interaction avec la Terre et la variation de cette énergie potentielle dépendent de l'origine du repère.

VRAI

FAUX

15- Souvent, lors du déplacement d'un solide, l'altitude de son centre de gravité varie peu. La valeur de g peut alors être considérée comme constante et la variation de l'énergie potentielle du solide en interaction avec la Terre, entre deux instants t initial et t final s'écrit :

Ep (final) - Ep (initial) = m.g.zfinal - m..g.zinitial = m.g ( zfinal - .zinitial )

Cette variation peut être positive ou négative. Elle ne dépend pas de l'origine des altitudes. 

VRAI

FAUX

16- Par définition l'énergie mécanique d'une masse quasi ponctuelle en interaction avec la Terre est la somme de son énergie cinétique et de son énergie potentielle de pesanteur :

Emécanique = m ´ v 2 + m g z

VRAI

FAUX

 

17- La variation de l'énergie mécanique du système solide-Terre dépend du choix de l'origine des altitudes.

VRAI

FAUX

 

18- Il existe de nombreuses formes d'énergie : cinétique, potentielle, calorifique, chimique, électrique, nucléaire, etc.

VRAI

FAUX 

19- L'énergie mécanique du système Terre-parachutiste ne varie pas durant la chute d'un parachutiste.

 

VRAI

FAUX

20- L'énergie totale d'un parachutiste et du milieu extérieur ne varie pas durant la chute.

VRAI

FAUX

21- Principe de conservation de l'énergie :

L'énergie totale d'un système et du milieu extérieur à ce système est constante.

VRAI

FAUX 

Bilan :

Cliquer ici

1- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Un référentiel est un solide qui peut être déterminé par la donnée de quatre points non coplanaires.(retour)

2- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Le référentiel terrestre est utilisé pour de nombreux exercices de la vie courante. (retour)

3- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Le référentiel Géocentrique (solide formé par le centre de la Terre et trois étoiles ponctuelles, les 4 points n'étant pas dans un même plan) est utilisé pour étudier le mouvement des satellites terrestres.(retour)

4- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Le référentiel Héliocentrique (solide formé par les centres du soleil et de trois autres étoiles, les 4 points n'étant pas coplanaires) est utilisé pour étudier les voyages interplanétaires (Terre ® Mars par exemple) ou pour étudier le mouvement des planètes autour du Soleil.(retour)

5- Répondre VRAI est incorrect. Répondre FAUX est correct.

Dans un référentiel on peut tracer une infinité de repères orthonormés .(retour)

6- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

L'étude du mouvement d'un mobile nécessite non seulement le choix d'un référentiel auquel on associe un repère mais encore le choix d'une horloge permettant de repérer le temps.(retour)

7- Répondre VRAI est incorrect. Répondre FAUX est correct.

Si, dans le référentiel choisi, un point P parcourt une distance DL pendant une durée DT, alors la valeur absolue de la vitesse moyenne est :

½ Vmoyenne ½ = ½ DL / DT ½ (en m / s).(retour)

8- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

On évalue la valeur absolue de la vitesse instantanée d'un point P à la date t2 en calculant la vitesse moyenne de ce point entre deux dates t1 et t3, aussi proches que possibles, encadrant la date t2 :

½ V (t2) ½ = ½ P3P1 / (t3 - t1) ½ . (en m / s)(retour)

9- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

A la vitesse instantanée d'un point on associe un vecteur de la façon suivante :

- le point d'application de est le point P où se trouve le point étudié à cet instant.

- la direction de est celle de la tangente en P à la trajectoire suivie par le point étudié.

- le sens de est celui du mouvement.

- la longueur de représente, à une échelle donnée, la valeur absolue de la vitesse à cet instant.(retour)

10- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Un solide est en mouvement de translation rectiligne ou curviligne lorsqu'un segment quelconque de ce solide reste parallèle à lui-même au cours du déplacement.(retour)

11- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

L'énergie cinétique d'un solide en mouvement de translation est :

Ec = m ´ V2(retour)

12- Répondre VRAI est incorrect. Répondre FAUX est correct.

L'énergie potentielle d'un solide en interaction avec la Terre est définie par :

Epp = m g z(retour)

13- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

L'énergie potentielle d'un solide en interaction avec la Terre est définie par :

Epp = m g z  (retour)

14- Répondre VRAI est incorrect. Répondre FAUX est correct.

L'énergie potentielle d'un solide en interaction avec la Terre dépend de l'origine du repère. La variation de cette énergie potentielle ne dépend pas de l'origine du repère.(retour)

15- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Souvent, lors du déplacement d'un solide, l'altitude de son centre de gravité varie peu. La valeur de g peut alors être considérée comme constante et la variation de l'énergie potentielle du solide en interaction avec la Terre, entre deux instants t initial et t final s'écrit :

Ep (final) - Ep (initial) = m.g.zfinal - m..g.zinitial = m.g ( zfinal - .zinitial )

Cette variation peut être positive ou négative. Elle ne dépend pas de l'origine des altitudes. (retour)

16- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Par définition l'énergie mécanique d'une masse quasi ponctuelle en interaction avec la Terre est la somme de son énergie cinétique et de son énergie potentielle de pesanteur :

Emécanique = m ´ v 2 + m g z(retour)

17- Répondre VRAI est incorrect. Répondre FAUX est correct.

La variation de l'énergie mécanique du système solide-Terre ne dépend pas du choix de l'origine des altitudes.(retour)

18- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

Il existe de nombreuses formes d'énergie : cinétique, potentielle, calorifique, chimique, électrique, nucléaire, etc.(retour)

19- Répondre VRAI est incorrect. Répondre FAUX est correct.

L'énergie mécanique du système Terre-parachutiste diminue durant la chute d'un parachutiste. Les frottements dégagent de l'énergie calorifique.(retour)

20- Répondre VRAI est correct. Répondre FAUX est incorrect.

L'énergie totale d'un parachutiste et du milieu extérieur ne varie pas durant la chute.(retour)

21- Principe de conservation de l'énergie :

L'énergie totale d'un système et du milieu extérieur à ce système est constante. (retour)

Bilan : Cliquer ici

suite

¯

 

 

 

Bilan 

1- Un référentiel est un solide qui peut être déterminé par la donnée de quatre points non coplanaires.

VRAI

2- Le référentiel terrestre est utilisé pour de nombreux exercices de la vie courante.

FAUX

3- Le référentiel Géocentrique (solide formé par le centre de la Terre et trois étoiles ponctuelles, les 4 points n'étant pas dans un même plan) est utilisé pour étudier le mouvement des satellites terrestres.

VRAI

4- Le référentiel Héliocentrique (solide formé par les centres du soleil et de trois autres étoiles, les 4 points n'étant pas coplanaires) est utilisé pour étudier les voyages interplanétaires (Terre ® Mars par exemple) ou pour étudier le mouvement des planètes autour du Soleil.

VRAI

5- Dans un référentiel on ne peut tracer qu'un seul repère orthonormé .

FAUX

6- L'étude du mouvement d'un mobile nécessite non seulement le choix d'un référentiel auquel on associe un repère mais encore le choix d'une horloge permettant de repérer le temps.

VRAI

7- Si, dans le référentiel choisi, un point P parcourt une distance DL pendant une durée DT, alors la valeur absolue de la vitesse moyenne est :

½ Vmoyenne ½ = ½ DL / DT ½ (en m / s).

FAUX

8- On évalue la valeur absolue de la vitesse instantanée d'un point P à la date t2 en calculant la vitesse moyenne de ce point entre deux dates t1 et t3, aussi proches que possibles, encadrant la date t2 :

½ V (t2) ½ = ½ P3P1 / (t3 - t1) ½ . (en m / s)

VRAI

9- A la vitesse instantanée d'un point on associe un vecteur de la façon suivante :

- le point d'application de est le point P où se trouve le point étudié à cet instant.

- la direction de est celle de la tangente en P à la trajectoire suivie par le point étudié.

- le sens de est celui du mouvement.

- la longueur de représente, à une échelle donnée, la valeur absolue de la vitesse à cet instant.

VRAI

10- Un solide est en mouvement de translation rectiligne ou curviligne lorsqu'un segment quelconque de ce solide reste parallèle à lui-même au cours du déplacement

VRAI

11- L'énergie cinétique d'un solide en mouvement de translation est :

Ec = m ´ V2

VRAI

12- L'énergie potentielle d'un solide est définie par :

Epp = m g z

FAUX

13- L'énergie potentielle d'un solide en interaction avec la Terre est définie par :

Epp = m g z

VRAI

14- L'énergie potentielle d'un solide en interaction avec la Terre et la variation de cette énergie potentielle dépendent de l'origine du repère.

FAUX

15- Souvent, lors du déplacement d'un solide, l'altitude de son centre de gravité varie peu. La valeur de g peut alors être considérée comme constante et la variation de l'énergie potentielle du solide en interaction avec la Terre, entre deux instants t initial et t final s'écrit :

Ep (final) - Ep (initial) = m.g.zfinal - m..g.zinitial = m.g ( zfinal - .zinitial )

Cette variation peut être positive ou négative. Elle ne dépend pas de l'origine des altitudes. 

VRAI

16- Par définition l'énergie mécanique d'une masse quasi ponctuelle en interaction avec la Terre est la somme de son énergie cinétique et de son énergie potentielle de pesanteur :

Emécanique = m ´ v 2 + m g z 

VRAI

17- La variation de l'énergie mécanique du système solide-Terre dépend du choix de l'origine des altitudes. 

FAUX

18- Il existe de nombreuses formes d'énergie : cinétique, potentielle, calorifique, chimique, électrique, nucléaire, etc. 

VRAI

19- L'énergie mécanique du système Terre-parachutiste ne varie pas durant la chute d'un parachutiste. 

FAUX

20- L'énergie totale d'un parachutiste et du milieu extérieur ne varie pas durant la chute. 

VRAI

21- Principe de conservation de l'énergie :

L'énergie totale d'un système et du milieu extérieur à ce système est constante.

VRAI

 

A VOIR :

Exercice 14-A : Connaissances du cours n° 14. (ci-dessus)

Exercices 14-B : Energie mécanique d'un solide dans le champ de pesanteur terrestre - Energie cinétique d'un satellite géostationnaire.

Exercice 14-C : Energie mécanique d'un projectile dans un champ de pesanteur uniforme.

Retour Sommaire - Informations